mercredi 1 juin 2016

Challenge AZ 2016 : A comme Amour

J‘ai plaisir à démarrer ce challenge AZ 2016 avec la lettre A comme Amour.

Ma grand-mère m’a toujours dit que sa mère, Victoria, dont je vous ai parlé plusieurs fois et notamment ici) avait eu un premier grand amour dans sa vie : Louis DELORIER.

Mais la guerre de 1914 ayant arraché les hommes à leur famille, elle n’avait pas fait exception chez ce jeune couple : son grand amour était mort à la guerre.
Ce mariage éclair dont seule ma grand-mère parlait, et le fait que mon arrière-grand-mère s’était remariée 2 fois après, et la troisième fois après un divorce et après avoir eu un enfant, avait fait douter la jeune fille que j’étais.
Après tout, on ne connaissait rien de ce Louis DELORIER ! Ni d’où il venait, ni ce qu’il faisait comme métier, ni où il était mort…

Je me souviens que ce fût l’une de mes premières enquêtes de généalogie. Je voulais à l’époque trouver au moins une preuve que ce mariage avait eu lieu.
Et c’est comme ça que j’ai fait mes premières recherches d’actes de naissance et de décès de mon arrière-grand-mère.


Acte de Naissance de Victoria YVONNO du 15 avril 1892 à Murat (Cantal)
Source : AD 15 - 5 MI 249/1

Seulement voilà, le premier acte que j’ai eu, c’est l’acte de naissance de Victoria et là, pas une trace de son 1er supposé mariage avec Louis DELORIER.
Ce jour-là (j‘avais à peine une quinzaine d’années à l’époque), je me suis dit que j’avais enfin une preuve de ce que je soupçonnais !

Mais comme on le sait quand on est plus grand, et bien sûr quand on fait de la généalogie, ne pas trouver une information ne veut pas dire qu’elle n’existe pas !
Et quand j’ai reçu l’acte de décès de Victoria, j’y ai trouvé la preuve que ce Louis DELORIER avait bien été l’époux de mon AGM.

Acte de Décès de Victoria YVONNO du 2 août 1982 à Quimper
Source : Mairie de Quimper (29)

Ma grand-mère, voyant que je m’intéressais à sa mère et à Louis DELORIER avait recherché dans ses papiers sachant qu’elle avait un document écrit de la main de sa mère pour faire sa demande de pension de veuve de guerre.
Et peu après, elle me montra ce document :


Brouillon de lettre de mon AGM Victoria pour une demande
de l’acte de décès de son 1er mari Louis DELORIER

Louis Henri DELORIER instituteur public
né à Quimper (Finistère) le quatre sept
mil huit cent quatre vingt onze
domicilié à Chateauneuf du Faou
Fils de Guillaume Yves DELORIER décédé et de
Marie Anne Perrine THOMAS sa veuve sans
profession domiciliée à la Flèche (Sarthe)
et
Victoria Adeline YVONNO Inst. publique née à
Murat (Cantal) le 15 avril avril 1892 résidant
à Rosporden.
Fille de Abraham Eugène et de Victoria Marie
Françoise Elisa DANIEL son épouse
domiciliés à Quimper, route de Rosporden.

Monsieur le Maire,
En vue de la constitution d'un dossier de veuve
de guerre remariée et redevenue veuve, j'ai l'honneur
de vous demander de vouloir bien me faire parvenir
un extrait de décès de mon 1er mari DELORIER Louis
décédé le 9.9.1918 à Fraizé dans les Vosges (mariage
célébré le 12.2.16).
Avec mes remerciements, croyez Monsieur le Maire
à mes sentiments distingués.

Vve Masson

Que d’informations dans ce document !

Evidemment, les cordonniers étant les plus mal chaussés, vous remarquerez l’écriture parfois difficile à lire de mon AGM qui était pourtant institutrice et directrice d’école !

Quand j’ai eu ce document pour la première fois, pensez bien que je n’ai pas du tout réussi à déchiffrer l’ensemble du document. J’avais les grandes lignes, les dates (ce qui me réjouissait !) mais pour ce qui est des lieux… je n’avais encore aucune idée de ce que cela pouvait être ! Et c’est ce qui m’a poussé à poursuivre mes recherches ! J’avais attrapé le virus de la généalogie !

Ma grand-mère, qui avait vu mon intérêt pour ces recherches, me fit alors découvrir le dossier de généalogie constitué par mon oncle vingt ans plus tôt.
Il n’en fallait pas plus pour démarrer une passion !

Retrouvez la généalogie de Louis DELORIER sur mon arbre en ligne sur Geneanet en cliquant ICI.

FIN. 

11 commentaires:

  1. Intéressant :) Il y a une suite de prévu ? J'aimerais bien savoir ce qui est arrivé à Monsieur Delorier dans les Vosges. Tu as pu récupérer son dossier militaire ?
    Quand nous étions petites, Mivou nous parlait du "fiancé" de sa mère qui était mort à la guerre. Forcément ça instaure un doute...

    RépondreSupprimer
  2. Quand un amour disparu fait naître un autre amour, cela donne de beaux billets !

    RépondreSupprimer
  3. Un instituteur, fils d'instituteur, disparu lors de la 1ere guerre mondiale, une veuve de guerre, tu nous racontes un résumé du début de notre 20è siècle. La curiosité, c'est la plus grande qualité du généalogiste

    RépondreSupprimer
  4. Beau sujet pour commencer le challenge !

    RépondreSupprimer
  5. super pour un début de challenge, très intéressant. Tantine

    RépondreSupprimer
  6. Merci, Merci ! La suite demain... si vous le voulez bien !

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. A comme Amour, on ne peut rêver plus beau début pour ce challenge dont j'aurai du plaisir à lire la suite.

    RépondreSupprimer
  9. C'est un vrai défi que vous avez relevé.
    Retrouver de tels documents, c'est avoir une grande persévérance.
    Et il est clair que les documents permettent de renforcer les existence de ses ancêtres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Samuel, Merci pour votre commentaire. C'est en effet un vrai défi mais c'est avec grand plaisir que je l'ai relevé !

      Supprimer