lundi 18 janvier 2016

Recherches sur Gallica


Je suis allée récemment à une conférence organisée par la Bibliothèque Nationale de France ayant pour thème la généalogie. Marie-Claire Hubert nous y a expliqué des astuces pour rechercher efficacement des informations généalogiques dans l’immense bibliothèque virtuelle de la BnF qu’est Gallica.

Elle nous a notamment expliqué la recherche par mot-clé en choisissant une partie des fonds de recherche. Ci-dessous la recherche du mot Boissier dans la presse et les revues. Cliquer sur la loupe pour lancer la recherche.


On obtient alors la page de résultats ci-dessous : 1 865 résultats sur 125 pages, ce qui paraît logique quand on met seulement un nom de famille comme Boissier.
Petite astuce : afin de ne pas perdre trop de temps à changer de page, vous pouvez afficher 50 résultats par page en cliquant sur la petite flèche en haut à droite.
Pour avoir des résultats plus pertinents, on va alors affiner la recherche.


Je cherche en effet des informations sur Marie Amélie Suzanne Boissier épouse LAVISSE, fille de Gaston BOISSIER de l’Académie française et petite-fille d’Eugène BURNOUF.
En mettant successivement les mots-clés Suzanne, Lavisse et mariage, j’obtiens 770 résultats.
En 5e position, Gallica a trouvé des informations dans le Journal Officiel de la République française.


Quand on clique sur Voir les numéros correspondant à la recherche, on obtient 253 résultats sur 6 pages. Un rapide coup d’œil sur le descriptif des extraits m’indique qu’en 14e position, on peut peut-être trouver une information intéressante sur la personne recherchée.


En cliquant sur l’extrait (encadré en rouge ci-dessus), Gallica me permet de lire directement le document en surlignant en jaune le mot recherché.


Pour agrandir le zoom, il vous suffit de double-cliquer à l’endroit exact que vous souhaitez lire.
Vous pouvez ensuite de nouveau double-cliquer pour agrandir encore ou utiliser le + et le – pour affiner l’affichage.



Vous souhaitez copier le texte qui vous intéresse ? Voici une astuce bien pratique !
Il vous suffit d’afficher la version texte de l’image en cliquant sur l’icône affichage qui fera apparaître les différents affichages possibles puis en cliquant sur le T.



Vous aurez alors à la fois l’affichage du Texte à gauche et de l’Image à droite.
Après avoir recherché le mot-clé surligné en jaune dans le texte, vous aurez la possibilité de copier-coller les informations trouvées !

Attention ! Comme il est dit en dessous de l’affichage Texte : « Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). »



Grâce à cette recherche, j’apprends donc dans le JO du 1/01/1910, que Suzanne Boissier épouse LAVISSE, professeur à l'école ménagère ambulante agricole des Deux-Sèvres à Saint-Maixent, a été nommée Officier d’Académie !

Vous souhaitez voir s’il y a d’autres références aux mots clés recherchés dans le document et y accéder ? Cliquez sur la loupe à gauche de l’écran : le volet à gauche de l’écran montre toutes les références aux mots clés. 


Il vous suffit de cliquer sur le numéro de la page pour accéder à l’extrait souhaité.


En poursuivant les recherches dans les JO, on apprend aussi, grâce à celui du 21/01/1922 qu’elle a été nommée Chevalier de la Légion d’honneur car, en tant que présidente de la section des veuves d’officiers,  elle « a rendu les plus grands services aux veuves et aux orphelins »




Alors n’hésitez plus à faire des recherches dans Gallica !
Vous y trouverez plein d’informations sur vos ancêtres !


Fin. 


mercredi 11 novembre 2015

Aimé Abel FERRON (1883-1917)

Hommage aux Morts pour la France de la Première Guerre Mondiale


Né le 23 mai 1883 à Sours (28 - Eure et Loir)
de Juste Désiré FERRON et Blanche Eléonore Louise VOISIN
Frère d'Abel Léon FERRON, déclaré Mort pour la France le 5 septembre 1916.

Marié le 9 juillet 1908 à Eugénie Louise LABBÉ

Charretier domicilié à Chartres (28) en 1908

Recensement militaire : Matricule 887 Classe 1908 à Chartres (28)

4e Escadron du train des Equipages du 8 octobre 1909 au 24 septembre 1911
Trompette le 20 avril 1910

Mobilisé le 2 août 1914

Passé au 26e Régiment d'artillerie le 8 novembre 1915
Passé au 56e Régiment d'artillerie le 27 janvier 1917
Passé au 240e Régiment d'artillerie le 1er octobre 1917 comme 2e canonnier conducteur 

Tué à l'ennemi le 23 octobre 1917 à Aizy-Jouy (02 - Aisne) au Plateau d'Hameret

à l'âge de 34 ans

Décoration : Croix de guerre - étoile de bronze


Citation : 

Faisait partie de la 105 au 56 lorsqu'elle a été citée à l'ordre n°509 de la 6e armée le 13 septembre 1917
Cité à l'ordre de l'artillerie divisionnaire du 29 novembre 1917 et publié au JO du 13 décembre 1919








Transcription du décès : le 7 mai 1918 à Chartres (28)

Présent dans le Livre d'Or de Chartres (28) page 34

Fiche indexée sur Mémoire des Hommes #1J1P



Sources :

Registre Matricule : AD 28 - Matricule 887 Classe 1908 à Chartres
Livre d'Or de Chartres 
Fiche Mort pour la France sur Mémoire des Hommes
Décoration : Gallica - JO du 13/12/1919

lundi 9 novembre 2015

Abel Léon FERRON (1894-1916)

Hommage aux Morts pour la France de la Première Guerre Mondiale


Né le 23 septembre 1894 à Sours (28 - Eure et Loir)
de Juste Désiré FERRON et Blanche Eléonore Louise VOISIN

Célibataire
Cultivateur domicilié au Hameau de Bonville à Gellainville (28) en 1914

Recensement militaire : Matricule 518 Classe 1914 à Chartres (28)
Incorporé le 29 septembre 1914
Soldat 2e classe au 166e régiment d'infanterie (166e RI)

Evacué pour maladie le 4 janvier 1915
Rentré au dépôt le 3 avril 1915
Parti aux armée le 7 juin 1915
Disparu le 5 septembre 1916 à Vermandovillers (80 - Somme)
Déclaré décédé le 5 septembre 1916 à l'âge de 22 ans par jugement du tribunal de Chartres en date du 11 octobre 1921

Transcription du décès le 9 décembre 1921 à Gellainville (28)

Présent dans le Livre d'Or de Gellainville (28) page 1

Citation publiée au JO du 3/01/1924

Décoration : Croix de guerre étoile d'argent
(noté dans la citation du JO mais non noté sur le registre matricule)

Fiche indexée sur Mémoire des Hommes #1J1P


Sources :

Registre Matricule : AD 28 - Matricule 518 Classe 1914 à Chartres
Livre d'Or de Gellainville
Fiche Mort pour la France sur Mémoire des Hommes
Décoration : Gallica - JO du 3/01/1924

samedi 24 octobre 2015

Abel François FERRON (1894-1915)

Hommage aux Morts pour la France de la Première Guerre Mondiale


Né le 17 avril 1894 à Dancy (28 - Eure et Loir)
de François Cyrille FERRON et Marie Émilie Eudoxie BIGOT

Célibataire
Cultivateur domicilié à Dancy (28) en 1914

Recensement militaire : Matricule 26 Classe 1914 à Chartres (28)
Incorporé le 29 septembre 1914
Soldat 2e classe au 166e régiment d'infanterie (166e RI)

Blessé le 14 mars 1915 d'une balle dans la tête à Riaville (55) et évacué
Décédé des suites de ses blessures de guerre le 16 mars 1915 à l'hôpital complémentaire n°1 à Verdun
à l'âge de 21 ans

Transcription du décès : le 16 mars 1915 à Dancy (28)

Présent dans le Livre d'Or de Dancy (28) page 2

Fiche indexée sur Mémoire des Hommes #1J1P


Sources :
Registre Matricule : AD 28 - Matricule 26 Classe 1914 à Chartres
Livre d'Or de Dancy (28)
Fiche Mort pour la France sur Mémoire des Hommes


mercredi 30 septembre 2015

Génération 5 : A la recherche de Pierre ALLAIN

L’été étant fini, il est temps que je vous rende compte de l’avancée de mes recherches de l’été.
Pendant que d’autres font le point sur leurs ancêtres sur 10 générations,  j’essaye de combler les trous à la 5e génération !
Et vous allez voir à quel point nos proches peuvent influencer nos recherches!


Ma grand-mère, dont les parents se sont séparés avant même sa naissance, a toujours eu le plus grand mal à parler de son père et de sa famille. A tel point qu’avant de faire de la généalogie, c’est à peine si je connaissais le nom de mon arrière-grand-père alors que ma grand-mère adorait raconter les histoires de famille ! Et je peux vous dire qu’elle en connaissait beaucoup !

Quand je me suis mise à la généalogie à l’âge de 15 ans, elle m’a dit après que je l’ai interrogée, que la famille de son père venait  du petit village du Finistère (29) de Leuhan, situé à 25 km de Concarneau où elle a grandi et où nous avons encore une maison.
Elle m’avait dit aussi que son père avait une sœur, « Tante Marie », et  qu’elle avait connu sa grand-mère, Marie SEHEDIC qui dans son souvenir était une femme plutôt gentille mais qu’elle ne connaissait pas très bien.

J’ai réussi à l’époque à ce qu’elle me conduise à Leuhan mais  je me souviens très bien qu’il avait fallu que j’insiste beaucoup, et  qu’une fois là-bas,  elle n’était pas du tout à son aise !
Nous n’avions pas vu grand-chose, Leuhan étant un petit village perdu au milieu de la campagne.
Je me souviens être allée au cimetière sans y avoir découvert d’indice malgré ma promenade entre les tombes.

A l’époque, j’avais trouvé grâce à l’acte de mariage de mes arrière-grands-parents l’acte de naissance de mon AGP, Louis Marie ALLAIN, né en 1890 à Ergué-Armel à Quimper (29), et celui de la « Tante Marie », née deux ans plus tôt au même endroit.
Mais je sentais bien que ces recherches sur la famille de son père mettaient ma grand-mère mal à l’aise. Je n’avais donc pas fait de recherche approfondie sur son père ni sur la branche paternelle de celui-ci.

Les origines de sa grand-mère Marie Virginie SEHEDIC par contre l'intéressaient et j’avais donc remonté cette branche et trouvé beaucoup d’aubergistes et de cabaretiers natifs pour la plupart de Leuhan (voir mon article sur les grands-parents de Marie Virginie SEHEDIC : H comme Henri LE TREIS et Hélène KVRAM).

Depuis cette époque, mon arbre s’est étoffé (avec plus de 6 000 personnes aujourd’hui), et bien que je sois remontée très haut dans mon arbre à certains endroits, je me suis rendu compte que j’étais toujours au même point concernant la branche paternelle de mon AGP !
Inconscient, quand tu nous tiens !

Et puis grâce au challenge AZ 2015, j’ai fait des recherches complémentaires sur Marie Virginie SEHEDIC, la mère de Louis ALLAIN et j’ai trouvé de nouvelles pistes sur Pierre ALLAIN, son mari.

Il était donc temps de s’intéresser à ce sosa n°20 : Pierre ALLAIN, mon arrière-arrière-grand-père.
Cet été, j’ai donc profité de mes vacances en Bretagne pour aller aux archives départementales du Finistère (AD 29) afin de partir (entre autres) à la recherche de cet ancêtre !

Voilà la situation au début mes vacances :
Je ne connaissais :
  • ni le nom des parents de Pierre ALLAIN,
  • ni sa date exacte de naissance,
  • ni sa date et son lieu de décès,
  • ni même sa date et lieu de mariage avec Marie Virginie SEHEDIC.

Je savais cependant une chose, c’était qu’il avait été surveillant à l’asile, chose amusante quand on sait que mon père, son arrière-petit-fils est devenu psychiatre !

Par contre, mes recherches lors du challenge AZ m’avaient appris plusieurs choses.

Source : Heredis 2015


En effet, j’avais cherché le recensement de 1886 de la famille ALLAIN à Leuhan (29) ;
On y apprend que Pierre ALLAIN (cultivateur - 28 ans - né à Coray - chef de ménage) habite avec Marie SEHEDIC (sa femme - ménagère - 24 ans) et leurs enfants Alexandre ALLAIN (21 mois), Primel ALLAIN (1 mois) et Marie Anne LE TREIS (48 ans - sans profession - veuve - tante de l'épouse)

Recensement de 1886 de Leuhan (29)
Sources : AD 29

Cela nous indique donc qu’en 1886, Pierre ALLAIN a 28 ans  - il serait donc né en 1858 - et qu’il est né à Coray (29) et que le couple a 2 enfants : Alexandre, né en 1884 et Primel, né en 1886.


Le 19/03/1888, on trouve dans les registres de Quimper, commune d’Ergué-Armel, l’acte de naissance d’un autre enfant du couple, Marie Hélène, la « Tante Marie » de ma grand-mère.


Puis le 4 avril 1890, l’acte de naissance de mon AGP, Louis Marie ALLAIN.

Acte de Naissance de Louis Marie ALLAIN du 6 avril 1890
Source : Mairie de Quimper (29)


Celui-ci qui nous indique qu’en avril 1890, Pierre ALLAIN est cultivateur et qu’il a 32 ans (les dates correspondent aux informations recueillies lors du recensement de Leuhan en 1886).

On a aussi la signature de Pierre :








Je pars donc à la recherche de l’acte de naissance de Pierre Joseph ALLAIN, né vers 1858 à Coray.
Mais je ne connais pas le nom de ses parents ! Comment être sûre de tomber sur le bon ?
A moins qu’il n’y ait qu’un seul Pierre pendant cette période ou mieux encore, qu’un seul Pierre Joseph.
N’étant pas à l’abri d’un coup de chance, j’ai donc fait un relevé de toutes les naissances ALLAIN dans les tables décennales de Coray entre 1863 et 1848 en indiquant le nom des parents.
Mon Pierre Joseph, qui est né vers 1858, devait être dedans.

Il y a 4 couples ALLAIN qui ont eu des enfants entre 1848 et 1863 à Coray (correspondant aux 4 couleurs dans le tableau ci-dessous), dont 3 couples ont eu un enfant nommé Pierre pendant cette période (en orange, bleu et vert) et aucun ne s’appelle Pierre Joseph.

L’un de ces Pierre est pourtant forcément mon ancêtre !


Père
ALLAIN
Mère
Guillaume Etienne le 29/04/1863
Jean
Marguerite DOUARD
Josephe le 11/02/1862
Jean
Marguerite DOUARD
Rien en 1861
Rien en 1860
Yves le 26/10/1859
Primel
Marie Anne LE STER
Jean André le 15/11/1859
Jean
Marguerite DOUARD
Marie Anne le 23/02/1858
Jean
Marguerite DOUARD
Pierre le 4/06/1857
Primel
Marie Anne LE STER
rien en 1856
Jean le 10/01/1855
Jean
Marguerite DOUARD
Pierre le 14/12/1855
Jean
Marguerite DOUARD
Primel le 8/05/1854
Primel
Marie Anne LE STER
Marie le 4/06/1854
(Jean) Pierre
Anne LE GUILLOU
Jeanne le 15/05/1853
Jean
Marguerite DOUARD
Théophile le 2/06/1852
Jean Pierre
Anne LE GUILLOU
Marie Anne le 26/06/1851
Primel
Marie Anne LE STER
Anne Marguerite le 12/04/1850
Jean Pierre
Anne LE GUILLOU
Noel le 10/09/1849
Joseph
Anne CALBO
Pierre Marie le 14/02/1848
Jean Pierre
Anne LE GUILLOU



Je penche fortement pour le couple en orange : Primel ALLAIN et Marie Anne LE STER.
Non parce que la date de naissance de leur petit Pierre est la plus proche de celle que je recherchais, mais parce que le père s’appelle Primel qui n’est pas un prénom breton que j’ai rencontré très souvent, mais qui est celui que mon ancêtre Pierre a choisi pour son deuxième fils (voir recensement 1886 de Leuhan plus haut).

J’ai donc un faisceau d’indices mais pas encore de certitude !


Le mieux serait tout de même de trouver l’acte de mariage de Pierre ALLAIN et de Marie Virginie SEHEDIC afin d’être sûre du nom des parents !

On a vu grâce au recensement, qu’en 1886, le couple habite à Leuhan et a 2 enfants : Alexandre, né en 1884 et Primel, né en 1886.
Le couple s’est donc marié avant 1884.
Et comme Marie Virginie est née à Leuhan, il est probable que le couple se soit marié dans cette commune.

En recherchant dans les tables décennales de Leuhan… on trouve effectivement le mariage du couple en date du 26 novembre 1883.



Acte de Mariage de Pierre Joseph ALLAIN et Marie Virginie SEHEDIC
Du 26 novembre 1886 à Leuhan
Source : AD 29 – Leuhan - 1 MI EC 151/7


L'an mil huit cent quatre vingt trois, le vingt six du mois de novembre
à cinq heures du soir par devant nous Christophe Salaun
maire, officier de l'Etat civil de la commune de Leuhan
canton de Chateauneuf, arrondissement de Châteaulin, sont comparus, en notre Maison
commune Pierre ALLAIN, cultivateur, âgé de vingt-six ans, né à Coray
le quatre juin mil huit cent cinquante-sept et domicilié à Leuhan
fils majeur et légitime de Primel ALLAIN, cultivateur, domicilié à
Leuhan, ici présent et consentant et de feu Marie Anne LE STER,
décédée à Leuhan le trente juin mil huit cent soixante treize,
d'une part.
Et Marie Virginie SEHEDIC, sans profession, âgé de vingt trois ans
née et domiciliée à Leuhan, née le dix neuf juin mil huit cent
soixante, fille majeure et légitime de feu Alexandre SEHEDIC, décédé
à Leuhan le sept septembre mil huit cent soixante douze, et de Marie
LE TREIS, débitante, domiciliée à Leuhan, ici présente et consentante
d'autre part.

Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux et dont les
publications ont été faites devant la principale porte de notre Maison commune les dimanches
onze et dix-huit novembre présente année.

Aucune opposition audit Mariage ne nous ayant été signifiée, après avoir été interpellés de déclarer
s'il a été fait un contrat de mariage, les futurs époux ainsi que les personnes qui autorisent le Mariage
ayant répondu négativement

Vu les extraits, dûment légalisés, constatant les Naissances et Décès dont il vient d'être parlé, pièces
qui ont été déposées entre nos mains, et qui seront annexées au présent, faisant droit à la réquisition
des parties, après avoir donné lecture de toutes les pièces ci-dessus mentionnées, et du Chapitre VI
du Titre V du code civil, intitulé du Mariage, avons demandé au futur époux et à la future épouse
s'ils veulent se prendre pour mari et pour femme : chacun d'entre eux ayant répondu séparément et affirma-
tivement, déclarons, au nom de la Loi, que Pierre ALLAIN et
Marie Virginie SEHEDIC

Sont unis par le Mariage.
De tout quoi nous avons dressé acte publiquement, en présence de    1° Primel ALLAIN
frère du contractant, âgé de vingt-neuf ans, profession de cultivateur
domicilié à Pezet.                                                                                              2° Yves JACOB
non parent, âgé de quarante-deux ans, profession de menuisier
domicilié à Leuhan                                                                                            3° Henri JACOB
non parent, âgé de trente-deux ans, profession de cultivateur
domicilié à Leuhan                                                                                            4° Louis MOUVAN
non parent, âgé de trente cinq ans, profession de cultivateur
domicilié à Leuhan                                                                                            et après lecture du présent acte
nous l'avons signé avec les contractants, la mère de la contractante et les témoins ; le père du contractant a déclaré ne le savoir.

Et voilà la certitude !
« Pierre ALLAIN, né à Coray le quatre juin mil huit cent cinquante-sept, fils majeur et légitime de Primel ALLAIN, et de feu Marie Anne LE STER »
Mon ancêtre est donc né le 4 juin 1857 à Coray, au lieu dit de Keryoutés !
Et voici son acte de naissance !

Acte de Naissance de Pierre ALLAIN du 4 juin 1857 à Coray
Source : AD 29 – Coray – 1 MI EC 55/5

L'an mil huit cent cinquante sept, le quatre juin à cinq
heures du soir, par devant Claude Marie JARUS maire officier
de l'état civil de la commune de Coray, canton de Chateauneuf
arrondissement de Chateaulin, ont comparu Primel ALLAIN
âgé de quarante quatre ans, cultivateur, demeurant au village
de K(er)youtés à Coray ; Lequel nous a présenté un enfant
du sexe masculin né ce jour à sept heures du matin de lui
déclarant et de Marie Anne LE STER sa femme ménagère
âgée de vingt huit ans, auquel enfant il a déclaré vouloir
donner les prénoms de Pierre. Les dites présentation et
déclaration faites en présence de Corentin Philippe âgé
de trente cinq ans et de Julien LAZ âgé de trente neuf ans
les deux cultivateurs domicilié à Coray et ont les père
et témoins dit ne savoir signer après lecture du présent
acte de naissance.


Quand au deuxième prénom Joseph, j’ai eu beau relire tous les actes liés à Pierre, aucun ne mentionne de Joseph ! Mais où donc ai-je pu aller chercher cette information ?


Et comme on l’a vu dans le relevé des tables décennales de naissances des enfants ALLAIN à Coray entre 1848 et 1863, Pierre a au moins 2 frères et une sœur :
  • Marie Anne, née le 26 juin 1851
  • Primel, né le 8 mai 1854
  • Et Yves, né le 26 octobre 1859

Liste qui sera complétée par deux autres frère et sœur : Jean, né vers 1840 et Jeanne, née en 1865 !


Et comme l’acte de mariage de Pierre ALLAIN et Marie Virginie SEHEDIC indiquait aussi la date de décès de la mère de l’époux : Marie Anne LE STER  décédée à Leuhan le 30 juin 1873, j’ai donc pu trouver sans problème l’acte de décès aux archives !

Acte de Décès de Marie Anne LE STER du 30/06/1873
Source : AD 29 – Leuhan - 1 MI EC 151/8

L'an mil huit cent soixante-treize, le trente du mois de juin
à onze heures du matin, par devant nous FLOCH Jean
Maire, Officier de l'Etat civil de la commune de Leuhan
canton de Châteauneuf, arrondissement de Châteaulin, sont comparus Primel
ALAIN, âgé de cinquante neuf ans, profession de cultivateur
domicilié à K(er)aigne en Leuhan, époux de la défunte, et Jean
PRICHARD, âgé de trente ans, profession de cultivateur
domicilié à K(er)aigne en Leuhan, voisin du défunt ; lesquels nous ont déclaré
que Marie Anne LE STER, cultivatrice, âgée de quarante six ans
née à Edern* (Finistère) et domiciliée au village de K(er)aigne en Leuhan
fille de feu André LE STER et de Marie Anne MAHÉ, cultivatrice et
époux de Primel ALAIN, est décédé ce jour à dix heures du matin
au village de K(er)aigne en Leuhan, ce dont nous nous sommes
assuré.

* commune limitrophe de Coray

Et hop ! On remonte donc d’une génération en plus de ce côté-là !


Je connais désormais un peu plus Pierre ALLAIN, mon AAGP et notamment :
  • le nom de ses parents
  • et même de ses quatre grands-parents
  • sa date exacte de naissance
  • la date de son mariage
  


 Il me manque toujours la date et le lieu de son décès mais ça, ce sera pour une prochaine fois !


FIN.